Moneropedia

Adresses Furtives

Les Bases

Les adresses furtives constitue une part importante de la confidentialité inhérente à Monero. Elle permettent et imposent à l'émetteur de créer une adresse à usage unique aléatoire pour chaque transaction pour le compte du destinataire. Le destinataire peut publier une seule adresse tout en recevant ses paiements à destinations d'adresses uniques sur la chaîne de blocs, ou elles ne peuvent pas être reliées ni à l'adresse publiée du destinataire, ni à aucune autre adresse de transaction. En utilisant les adresses furtives, seule l'émetteur et le destinataire peuvent déterminer où un paiement à été envoyé.

Lorsque vous créez un compte Monero, vous obtenez une clef d'audit privée, une clef de dépense privée et une adresse publique. La clef de dépense est utilisée pour envoyer de paiements, la clef d'audit permet d'afficher les transactions entrantes à destination de votre compte et l'adresse publique sert à recevoir des paiements. Les deux clef de dépense et clef d'audit servent à construire votre adresse Monero. Vous pouvez disposez d'un portefeuille "lecture seule" qui n'utilise que la clef d'audit. Cette fonctionnalité peut être utilisée pour des besoins de comptabilité et de contrôle, mais est actuellement peu fiable à cause de l'impossibilité de suivre les transactions sortantes. Vous pouvez décider qui peut voir votre solde de Moneroj en partageant votre clef d'audit. Monero est privé par défaut, et optionnellement semi-transparent !

Lorsque vous utilisez votre portefeuille Monero, tout ceci est géré par le logiciel. Envoyer des Moneroj est aussi simple qu'entrer une adresse de destination, un montant, et d'appuyer sur Envoyer. Pour recevoir des Moneroj, communiquez simplement votre adresse publique à l'émetteur.

Pour en savoir plus sur la prévention du traçage d'historique de Monero (intraçabilité), voir les signatures de cercle.